images

Chers amis ,
Vous avez hier accompli le rêve de chaque chinois ....voir au moins une fois dans sa vie la grande muraille ..mais d'autres merveilles vous attendent .......
Nous approchons de la merveille des merveilles mais patience ,et profitons du paysage .....sur la piste ( route ) pour Dunhuang. 
Sur le chemin,laissez vous bercer par le lent balancement du pas des chameaux en admirant  ces paysages qui s’offrent successivement à vos yeux :

téléchargement (3)

images

Nous arrivons à Dunhuan ,petite ville oasis aux portes du désert de Gobi, située dans l’ouest lointain de la Chine, ville importante et carrefour sur le passage de la route de la soie.

 

Mais avant ,afin de nous dégourdir les jambes et laisser reposer les chameaux  ,faisons halte dans le petit village de Baima (« cheval blanc »)afin d'y visiter  la Pagode du Cheval blanc datant de 386 (Dynastie Ming).

La pagode compte neuf étages, mesure près de douze mètres de haut et fait sept mètres de large.

Elle commémore la mort du cheval blanc qui fut le fidèle compagnon du moine de Koutcha, Kumarajiva. Selon la légende, un important moine se rendait à cheval jusqu’au Japon afin de répandre le bouddhisme. Sur le chemin, son cheval tomba raide mort à Dunhuang. Il était tellement inconsolable qu’il enterra son cheval à cet endroit et la population de Dunhuan bâti une pagode en sa mémoire.

Nous arrivons à Dunhuan ,petite ville oasis aux portes du désert de Gobi, située dans l’ouest lointain de la Chine, ville importante et carrefour sur le passage de la route de la soie.

 

téléchargement (10)

Mais avant ,afin de nous dégourdir les jambes et laisser reposer les chameaux  ,faisons halte dans le petit village de Baima (« cheval blanc »)afin d'y visiter  la Pagode du Cheval blanc datant de 386 (Dynastie Ming).

La pagode compte neuf étages, mesure près de douze mètres de haut et fait sept mètres de large.

Elle commémore la mort du cheval blanc qui fut le fidèle compagnon du moine de Koutcha, Kumarajiva. Selon la légende, un important moine se rendait à cheval jusqu’au Japon afin de répandre le bouddhisme. Sur le chemin, son cheval tomba raide mort à Dunhuang. Il était tellement inconsolable qu’il enterra son cheval à cet endroit et la population de Dunhuan bâti une pagode en sa mémoire.

https://www.dropbox.com/s/xw91k9xs53350bx/Film%20De%20Jiayuguan%20%C3%A0%20Dunhuan.mp4?dl=0

 

A très bientôt!

ELC